Accueil Affaires Economiques et Douanières Affaires Consulaires et Ressortissants Visas Tourisme Contact
Ambassade de Madagascar en France, 04 avenue Raphaël 75016 - Paris e-mail: infoambamadparis@yahoo.fr                Téléphone: 09 83 32 45 15    /  09 83 32 27 55
         Visiter     Madagascar
AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR                                          EN FRANCE
TOURISME VERT Madagascar est le pays de l’authenticité et de l’endemisme. c’est le moins que l’on puisse dire quand on sait que plus de 90% des espèces de lémuriens ne se propagent naturellement que dan la Grande ile. 98% des espèces de reptiles et amphibiens (les caméléons, les geckos, les crocodiles, les tortues, les serpents) ne se trouvent qu’à Madagascar. Sa biodversité présente un taux d’indemisme très élévé, évalué à 80% pour la flore (orchidés noire et blanche, palmiers, ravinala, baobab, népenthès, plantes médicinales,...). La grande variété de produits et les techniques artisanaux confirment cette diversité. Le capital exceptionnel de Madagascar, grâce à ses sites balnéaires et à son tourisme vert, constitue un atout mondialement reconnu. Les Sites naturels:   Les sites naturels se taillent la part du lion dans ce classement au patrimoine mondial de l’humanité avec 7 sites qui sont autant de spots majeurs de la biodiversité. Aux Tsingy de Bemaraha (à l’Ouest de la grande île) sont venus s’adjoindre 6 massifs forestiers du littoral Est. Les Tsingy de Bemaraha Le premier site malgache, toutes catégories confondues, à rejoindre le patrimoine naturel mondial de l’UNESCO, dès 1990, méritait bien cette classification. Les milliers d’hectares de pointes acérées (tsingy en malgache) d’un massif karstique « découpé » par d’étroits passages (diaclases) qui sont autant de dédales à parcourir de manière fort spectaculaire offrent un décor indescriptible. La végétation qui agrémente ces tsingy, la faune qui les anime apportent à cette découverte des images saisissantes. Parfaitement aménagé par Madagascar National Parks, ce Parc National propose de courtes et faciles randonnées mais aussi de véritables treks sportifs. « Le plus grand labyrinthe naturel du monde », « une imposante cathédrale calcaire »… les expressions ne manquent pas pour qualifier cet ensemble minéral qui s’étend sur plus de 100km de longueur en parallèle du canal du Mozambique et à 300km à l’Ouest d’Antananarivo. Les nouveaux joyaux du patrimoine naturel mondial Les forêts de l’Est englobent plusieurs Parcs Nationaux gérés par Madagascar National Parks dont 6 ont été classés, le 27 juin 2007, au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO. Le Parc National du massif du Marojejy A 60km à l’Ouest de Sambava, l’entrée du Parc National Marojejy se situe le long de la magnifique route qui mène jusqu’à Andapa. Massif montagneux qui culmine jusqu’à 1 800m d’altitude dont les pentes sont recouvertes de tous les types de forêts humides présentes à Madagascar. Lémuriens, amphibiens, reptiles et oiseaux abondent et sont d’autant plus aisés à observer que l’on peut séjourner dans les camps qui jalonnent le sentier principal.   Le Parc National du Cap Masoala L’entrée du Parc National que l’on rejoint en vedette rapide, se situe à environ 30km à l’Est de Maroantsetra et s’étend sur 230 000ha de l’océan jusqu’à 1 311m d’altitude. 10 espèces de lémuriens ainsi que d’innombrables batraciens et reptiles peuvent être admirés dans ce Parc National. Trois sites marins inclus dans le Parc offrent d’exceptionnels spots de plongée. Le Parc National de Zahamena Situé à 270km d’Antananarivo (route goudronnée jusqu’à Moramanga - compter au total 7h de route), le parc se trouve à 8km d’Ambatondrazaka. Le Parc National de Zahamena renferme le plus grand nombre d’oiseaux de la côte Est ainsi que de nombreux reptiles et batraciens, complétés par une grande variété d’orchidées. La Parc National de Ranomafana L’un des joyaux du « circuit RN 7 ». Entrée du Parc à 8km de Ranomafana (station thermale). Le Parc National de Ranomafana et ses 41 600ha est l’un des mieux équipés afin de découvrir la biodiversité et la forêt humide de l’Est. Les falaises sont couvertes d’une très dense végétation et traversées par d’importantes cascades. 12 espèces de lémuriens et le fosa (mammifère carnivore) y cohabitent     vec d’abondants caméléons et une riche avifaune.  Côté flore, on peut y admirer des fougères, orchidées, pandanus, lianes et autres ficus étrangleurs. Le Parc National de l’Andringitra Le Parc National du massif de l’Andringitra est accessible par une piste de 47km à partir d’Ambalavao. S’étageant entre 650m et 2 682m (pic Boby), le massif de l’Andringitra renferme la plus grande concentration d’espèces connues de lémuriens. Impressionnante collection d’orchidées. Des paysages granitiques lunaires alternent avec de vastes prairies d’altitude. Le Parc National d’Andohahela Accès facile par une route goudronnée à 60km à l’Ouest de Fort-Dauphin (en direction d’Ambovombe). La particularité du Parc National d’Andohahela est d’offrir en l’espace de quelques kilomètres trois écosystèmes distincts. Les versants de la chaîne anosyenne offrent un type de forêt humide. Puis, à une unique zone de transition, succède le bush épineux caractérisé par ses grandes alluaudias. Au royaume des pachypodiums, il est possible de trouver le palmier trièdre totalement endémique de ces contrées. Nombreux iguanidés, oiseaux, lémuriens et des paysages somptueux. Les sites Culturels: L’art Zafimaniry Les populations Zafimaniry qui occupent une région montagneuse au Sud-Est d’Ambositra, ont développé un art architectural exemplaire. Les 30 000 âmes qui peuplent quelques dizaines de kilomètres carrés d’un relief tourmenté, construisent des maisons en bois selon un procédé d’assemblage si précis qu’il ne nécessite ni tenons, ni mortaises (ni clous !). En outre, portes et fenêtres sont sculptées de superbes motifs géométriques qui représentent l’univers des Zafimaniry. Les rosaces traduisent les relations avec leur environnement, leurs ancêtres et donc, le monde de l’au-delà. Des motifs sculptés en trois dimensions surplombent régulièrement les belles maisons construites entièrement en bois, serrées les unes contre les autres et qui composent des villages d’une extrême beauté agrémentés de leurs greniers à riz sur pilotis. L’art Zafimaniry se décline également sous forme d’objets divers : fauteuils à deux pans, coffres en bois, boîtes à miel, « briquets » traditionnels... De nombreux artistes s’adonnent à la représentation d’élégantes statuettes autour du thème majeur de la femme et l’enfant. L’art Zafimaniry est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004. Le Rova d’Ambohimanga La visite de ce site attachant, haut lieu de la dynastie royale Merina, est incontournable. Le Rova d’Ambohimanga a été classé au patrimoine mondial en 2001comme « symbole le plus représentatif de l’identité culturelle du peuple malgache ». Cette ancienne cité royale fut longtemps sacrée et interdite aux étrangers. On visite aujourd’hui, en compagnie d’excellents guides, les différentes constructions qui composent ce Rova : la case très simple qui fut la demeure du roi Andrianampoinimerina  et des bâtisses édifiés aux XIXème siècles par les reines Ranavalona I et Ranavalona II. Imposantes portes, postes de guet, places où se tenaient les discours royaux, parc à bœufs, bassins sacrés… constituent un superbe ensemble architectural chargé d’histoires. Le point de vue s’étend jusqu’à Antananarivo distante de 20km
Tourisme